Comment bien entretenir son camion ?

Assurer une bonne maintenance de son poids lourd est essentiel. En effet, un véhicule immobilisé à cause d’une panne constitue un manque à gagner pour l’entreprise. Voici quelques conseils pratiques pour bien entretenir son camion, lui assurer une longue durée de vie et permettre une sécurité optimale pour son chauffeur.

Réaliser le contrôle technique

Parmi les éléments fondamentaux permettant d’assurer le suivi des véhicules poids lourds, il y a bien sûr le contrôle technique. Celui-ci s’effectue une année après l’immatriculation pour les véhicules lourds, puis chaque année, donc à intervalles très réguliers. Pour les véhicules de plus de 3,5 T, il existe des spécificités. Les contrôleurs agréés par la préfecture sont les seuls à être habilités à procéder à la vérification de l’état du véhicule. Lors de ce contrôle technique, plusieurs documents sont à présenter au professionnel qui est chargé de la vérification. Il faut entre autres fournir le certificat d’immatriculation, le certificat de conformité du camion et le procès-verbal de réception.

Comment bien entretenir son camion ?

Plus de 150 points contrôlés

Le contrôle technique a pour but de vérifier l’état de marche du poids lourd. Une inspection de plus de 150 points est réalisée. Elle concerne le fonctionnement du véhicule, les équipements : frein, direction, éclairage, signalisation, châssis... Le contrôle technique est effectué sans aucun démontage. Les anomalies potentielles qui peuvent être détectées s’élèvent à plus de 730. Elles sont listées en 165 défaillances légères, 413 défaillances importantes et plus de 150 dysfonctionnements critiques.

Des équipements scrupuleusement inspectés

De nombreux équipements sont contrôlés minutieusement : les pneus, le système de frein, les phares, mais aussi les essuie-glaces. Il est important de changer régulièrement les essuie-glaces, car c’est un équipement important sur un poids lourd. Il existe plusieurs marques qui fabriquent ce type d’équipement, par exemple les essuie-glaces Valeo. Par ailleurs, un camion mis en circulation en France doit se conformer au document d’homologation délivré par le constructeur. L’objectif principal pour les autorités est de s’assurer de la sécurité des chauffeurs et de leurs camions. L’entretien des poids lourds, s’il est réalisé correctement, est en ce sens un élément fondamental. Avant de prendre le volant, il est vivement recommandé de faire le tour du véhicule et de vérifier notamment la pression des pneus et le fonctionnement des feux.

Un contrôle plus strict depuis mai 2018

Depuis mai 2018, le contrôle technique est plus complet, plus précis, mais aussi plus long. Les chauffeurs qui ont mis des éclairages supplémentaires doivent prendre garde avant de présenter leur véhicule à un professionnel. Certains dispositifs ne sont parfois pas réglementaires. Pour les personnes qui décideraient de ne pas présenter un poids lourd au contrôle technique, des sanctions sont prévues par la loi : les contrevenants risquent une amende de 750 € pour les personnes physiques et 3 750 € lorsqu'il s’agit d’une personne morale. Une immobilisation et une mise en fourrière sont également possibles. La sécurité du chauffeur et des usagers de la route est en jeu.

Nettoyer la carrosserie du véhicule

Entretenir la carrosserie est une des tâches à réaliser pour assurer la bonne maintenance du véhicule. Lorsque vous faites cette opération, il est important de bien s'équiper. Il faut se munir de gants, car les produits utilisés peuvent irriter la peau, mais aussi d’une paire de lunettes, de bottes et d’une tenue imperméable. Ensuite, il faut préparer le matériel dédié au lavage de la carrosserie. Pour ceux qui veulent procéder avec des accessoires professionnels, vous devez avoir une brosse, un manche télescopique et un pulvérisateur. Mais il existe d’autres moyens plus simples pour nettoyer un camion. Il suffit de détenir un récipient assez grand afin d’effectuer l’assemblage du produit de lavage avec de l’eau.

Cela nécessite l’achat d’un shampoing spécial carrosserie qu’il faut ensuite diluer à la concentration de 10 à 15 % dans l’eau (en fonction du produit) si vous disposez d’un pulvérisateur manuel ou d’un grand contenant (3 à 5 % si vous utilisez une machine à pression). Il est nécessaire d’avoir une brosse et d’un tuyau d’arrosage. Avant de nettoyer la carrosserie, il est recommandé de placer le véhicule à l’ombre et de ne pas avoir circulé juste avant de façon à éviter que la carrosserie soit chaude. Le processus commence par la pulvérisation du shampoing de bas en haut sur l’un des côtés du véhicule.

Brossez si nécessaire. Ensuite, vous pouvez procéder au rinçage grâce à un système de jet à haute pression ou d’un tuyau d’arrosage. Il faut ensuite réaliser la même opération de l’autre côté du véhicule. L’étape suivante est de nettoyer la cabine. Il faut bien prendre garde à ne pas laisser le produit sécher et le rincer rapidement.